10/06/2020

Des livres à la noix: amandes, noisettes et noix de cajou dans un caramel d'épices

Dans ma bibliothèque on trouve: un paquet de romans, quelques essais, une collection de b.d. qui s'étoffe, une pile sérieuse de guides de voyage et une sacrée collection de livres de cuisine. Ces derniers sont à portée de main et je m'y plonge dès que l'occasion se présente, pas forcément à la recherche d'une recette précise mais le plus souvent pour faire voyager mes goûts et mes sens, m'inspirer, rêver. Le plus drôle ce sont mes enfants qui depuis qu'ils sont tous petits les regardent, et maintenant les lisent, comme ils liraient Vingt mille lieues sous les mers ou James et la grosse pêche.

10/05/2020

La vie en rose. Deux fois: Albaloo Polo // Riz aux griottes et Sharbat-é albaloo // Sirop de griotte

Demain, nous sortirons de notre vie en pot de confiture, nous pourrons aller étaler notre confit d'âme sur les murs de la ville et les sièges métro, dans les salles de classe et dans les les salons de coiffures.  Demain nous irons à la rencontre de l'incertain, de la vie au jour le jour, sans vraiment savoir de quoi sera fait le jour d'après, ni comment. 

26/04/2020

Plaisir : Çilbir // Œufs pochés au yaourt

Un drôle de recette. La première fois qu'on m'en a parlée j'étais un peu dubitative. Des œufs et du yaourt? Vraiment? Quoique. Les œufs cocottes, c'est un peu pareil non? Oui mais la crème et les oeufs sont chauds, ils cuisent ensemble, tandis que le çilbir c'est œuf chaud sur yaourt froid.  Bizarre...


21/04/2020

La vie en rose: Lift makbouss // Navets à la libanaise

Puisque nous sommes confinés, je confis/e tout! Mes mots, via ce blog, et tout ce qui se mange. Je joue sur les mots, je ne confis pas vraiment mais je mets en bocal, les légumes, pas les gens. Une sorte de mise en abyme psychanalytique en somme: je suis cloitrée donc j'enferme. Citrons, rhubarbe, chou, carottes, gingembre, radis, ail, amandes, navets, tout y passe!


18/04/2020

La crème de la crème : Mâst-é kisséh-i // Labneh // Yaourt égoutté

J'ai envie d'ailleurs. Du Liban, notamment. Je crois que j'y serai heureuse, en tous cas mes papilles le seraient. Mon empire pour un tabbouleh, du baba ghanoush, du zaatar... et du labneh

15/04/2020

New Delhi - Paris et des amis : Methi mathri // Biscuits salés au fenugrec

Au bout de la rue où nous habitions avant se trouvait une maison remplie d'amis que nous voyions très souvent. Les enfants allaient à l'école ensemble, nous avions des jobs relativement similaires et surtout beaucoup de choses à partager dont des repas mémorables!
Un de nos rituels, très original, accrochez-vous, était de se préparer des raclettes pantagruéliques.
Un automne, ils sont partis passer quelques semaines en Inde auprès de leur famille. Si mes souvenirs sont bons c'était à l'époque de la fête de Divali.

14/04/2020

Ode à l'amande : Purée d'amande complète

Vous n'allez plus pouvoir m'arrêter. Le retour sur ce blog me procure plus de plaisir que ce que j'imaginais. 
J'ai toujours été très attentive à notre alimentation, d'abord sur le plan du goût auquel s'ajoutent désormais les questions de qualité et de provenance. Dans la mesure du possible nous évitons d'avoir recours à l'alimentation industrielle et c'est possible et même facile.



13/04/2020

Le meilleur gâteau du monde : Panpepato // pain poivré

Le retour. 
Au début du mois de mars je pensais à Foodistan, me disant que cela avait été une belle histoire qui se raconterait désormais au passé… et puis le covid-19 a mis son nez dans nos vies et il a fallu s’enfermer. Entre télétravail et classe à la maison, pas de quoi s’ennuyer certes mais les habitudes s’installent vite, les automatismes aussi et le temps s’étend et devient un peu trop ronronnant pour être savoureux et savouré. La survie, l’étonnement, l’improvisation je les ai retrouvés dans la cuisine, et depuis chaque jour, c’est ce que je glisse dans nos assiettes qui nous fait voyager, nous surprend et rend notre quotidien inattendu et pimenté comme dans le temps d’avant. 
Le plaisir inouï de cuisiner qui ne m’a jamais quitté conjugué à des encouragements venus de quelque part entre l’Atlantique et la Méditerranée m’ont décidée à reprendre mes notes, mon clavier et mon appareil photo et à redonner vie à ce blog.

05/01/2017

Le style et l'équilibre : âsh-é jow // soupe d'orge

Après cette période de fête un tantinet chargée voire franchement épuisante que diriez vous d'une petite soupe toute simple mais ultra réconfortante? 




28/04/2016

50 nuances de riz : Kateh // Riz Blanc Tout Simple à l' Iranienne

Voici exactement ce que vous pourriez avoir envie de manger après une loooooongue journée de travail, quand vous n'avez plus la force de rien faire, quand vous avez besoin de réconfort ou quand après avoir passé 3h30 à préparer votre fessenjoun, vous n'avez plus du tout l'envie ni le courage de vous lancer dans la réalisation d'un polo pour l'accompagner (ça sent le vécu, non?).